Madame Connasse - l'auto saboteuse dans notre tête

entrepreneur mindset Feb 20, 2020

Une missive à lire les jours où ton estime de soi est mise à mal.

 

Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas montré son méchant visage. Madame Connasse. 

 

Tu sais, cette part de toi qui s’amuse à t’exploser ton estime à coup de batte de base-ball sans prévenir.

Cette partie dont l’objectif semble vouloir te faire sentir aussi inutile qu’une vieille chaussette trouée par un jour de canicule.

Qui te rappelle que tu n’arriveras à rien, que t’es trop viellie, trop moche avec tes yeux qui louchent, trop grande, trop grosse, trop bête… bref, que tu ferais mieux d’aller de cacher pour toujours parce que.... franchement ma grande… t’es trop nulle. 

Donc, elle avait disparu de ma vie depuis un bon bout de temps, mais cette semaine, elle a débarqué sans prévenir et a réussi à me trainer dans les abimes profondes du désespoir de l'entrepreneuriat.

Heureusement, ça n’a duré que quelques heures parce que j’ai une ceinture noire en “défense contre les forces du mal”, mais pas avant qu’elle ait réussi à me coller quelques beignes bien salées.

 

Elle est dangereuse 

C’est dangereux cet état d’esprit. Surtout quand on est entrepreneur ou indépendant. Quand notre gagne-pain - et celui de nos employés et parfois clients - dépend de notre santé physique et mentale.

Dans un monde qui a besoin que tous les talents soient à bord, combien de personnes sont enfermées dans l’inaction, le doute ou la souffrance à cause d’elle ? 

Combien d’entreprises ou projets n’ont pas été créés ?
Combien de relations endommagées ?
Combien de talents cachés dans l’ombre ?

J’en tremble rien qu’à y penser.

 

Alors que je reprenais mon souffle, au bord du précipice de mes insécurités, je me suis mise à penser à toutes celles (et ceux ?  est-ce qu’il y a aussi un Monsieur Connard dans les cerveaux mâles ?) qui n’ont pas eu la même chance que moi d’avoir des outils pour rebondir rapidement.

M’est venu l’idée de partager quelques trucs qui me servent dans ces moments. *

 

Voici mon “three punch response” à ses attaques. 

 

1. STOP


Quand ces pensées pointent le bout de leur nez, je prends immédiatement du recul et surtout SURTOUT je ne prends jamais aucune décisions avant d’avoir changé mon mode de pensée.

C’est très important de ne pas alimenter cette discussion, car elle ne va que te faire du mal. Par contre, c’est également important d’écouter pour identifier où se trouve le “maillon faible” du moment.

Pour ça, ma meilleure arme c’est la méditation. Tous les jours (ou presque), je fais 10-20 minutes de méditation avec Headspace. À force d’en faire régulièrement, j’arrive à observer ce qui se passe sans être aspirée par la négativité, même dans mes moments “hors méditation”.

Si tu es actuellement dans un de ces moments-là, mets tes chaussures, et sors marcher au moins 10 minutes en te concentrant sur les sons, les sensations de l’air et tes habits sur ta peau, le rythme de tes pas, ta respiration, les odeurs… sors de ta tête, et reprends contact avec le monde physique et réel qui t’entoure.



2. CHECK & VALIDATE

Une fois que je suis assez loin pour ne plus me prendre des coups, j’observe les attaques pour identifier quelle partie est “faible” qui a besoin de protection.

En retournant dans la réalité et ce qui est mesurable, non seulement tu vas arriver à identifer l’origine de l’insécurité, et aussi rapidement trouver des armes pour contrer les attaques.

Par exemple: t’es nulle et tu n’arriveras jamais à rien

Ensuite je me pose ces 3 questions :.

a) Est-ce que c’est vrai ?   
prends un moment et répond par oui ou non 
(si oui > b, si non > c)

b) Est-ce que je suis absolument sûre que c’est vrai ?
cherche des exemples qui invalident cette affirmation. Cherche dans ton passé toutes les choses que tu as accomplies à ce jour. Cherche des exemples externes à toi. Cherche dans ta vie privée et professionnelle, dans ta façon d’être, dans ce que tu fais pour les autres, et si tu es vraiment bloquée… demande à tes amis / ta famille. Tu seras étonné.e à quel point cette Madame Connasse à tort.

Par exemple: Tu n’arriveras jamais à rien !  Déjà, ça veut dire quoi “arriver à quelque-chose”. Finir, livrer, créer de la valeur dans le mondre. Apporter quelque chose de positif. J’ai élevé 3 enfants super chouettes et j’ai une relation excellente avec mon mari depuis 22 ans, tout en continuellement développant mes compétences, montant des entreprises qui ont bien tourné même que je vivais à l’étranger,  j’ai écrit un livre qui a 5 étoiles et se vend tous les mois sur Amazon, j’ai développé toute seule une plateforme qui aide les entrepreneurs à concrétiser leur croissance et chaque mois je recois des remerciements pour le travail que je fais, mes enfants mangent tous les jours, j’ai un appart que j’adore, des animaux adorables, j’ai voyagé le monde, j’ai de vrais amis…  Honnêtement Madame Connasse, si c’est ça être nulle, t’es à côté de la plaque !


c) Alors… c’est quoi le vrai problème ?
Une fois que t’as réussi à contrer l’attaque, maintenant c’est le moment de voir ce qui se passe vraiment, et d’articuler cette phrase: en ce moment, je ne me sens pas en sécurité / pas bien / à cause de “cette chose”.

“Cette chose” est la clé pour sortir du trou. Pour passer à l’action.

Reprenons l’exemple: Actuellement, je ne me sens pas en sécurité parce que mon projet n’avance pas aussi vite que j’aimerais, ou j’ai pris du poids, ou quelqu’un a dit quelque chose qui m’a blessé ou j’ai peur de ne jamais arriver à faire xyz, ou j’ai trop de travail et je n’arrive plus à me fixer des priorités, etc…

Ensuite, tu veux revalider que “cette chose” est vraiment la cause profonde, en repassant par questions a) b) et c)  jusqu’à arriver à “the” truc qui te dérange vraiment. Des fois il y en a plusieurs.

 



3. FIGHT BACK

Quand tu as identifié “la ou les choses”, tu peux ensuite passer à l’action pour y remédier.

Le projet n’avance pas aussi vite ?  On se refixe un plan réaliste. On identifie ce qui marche / ou pas. On ajuste, on réessaie.

Trop de travail ?  On remet tout à plat, on détermine des priorités, on apprend à dire “non” (d’ailleurs on a un webinaire la-dessus si ça t’intéresse).

Peur de ne jamais y arriver ?  On peut booker quelques séances avec une coach mindset pour reprendre confiance en soi.

 



L’honneteté et la bienveillance sont absolument clés avec cet exercice. Parfois on découvre des “vraies choses” actionnables et parfois on découvre simplement que “la chose” était une attente irréaliste ou une mauvaise opinion de soi-même. Dans ce deuxième cas, c’est important de ne pas redonner le pouvoir à Madame Connasse, mais d’agir comme notre meilleure amie qui nous rappelle qu’on a le droit de ne pas être parfait, que c’est génial de penser grand… qu’on va y arriver… qu’on mérite toutes les belles choses au monde… mais, que ça prend des fois plus de temps et d’efforts qu’on imaginait au départ. Et c’est absolument OK!  On peut tout avoir, juste pas tout en même temps.

 

Ne laisse plus Madame Connasse contrôler tes pensées. Tu mérites beaucoup mieux. Fais le choix aujourd’hui d’être ton / ta meilleure amie. 

Stay awesome. The world needs you.

 

Et toi ?  tu as aussi ces moments ?  que fais-tu pour contrer ses attaques?  let me know dans les commentaires :)

 

A savoir -  je ne suis pas psy, ou coach ou rien de tout ça. Simplement j'ai 15 ans d'expérience en tant qu'entrepreneur, et cette approche fonctionne plutôt bien pour moi. Cet article est pour contrer un “coup de mou”, pas pour aider quelqu’un qui est dépressif ou en burnout et qui doivent avoir un suivi professionnel. 

 

Cover Photo by Luz Fuertes on Unsplash

Close

YOU'VE GOT MAIL !

recevoir des news, de la motivation, et des ondes positives dans ta boîte mail ?